Changer de cabinet de conseil

Après quelques années dans le conseil, une envie de changement et de nouveaux challenges peut apparaître. À ce moment, un nombre élevé de consultants décide de changer de cabinet. Pourquoi et comment s’y prendre ?

Les bonnes raisons de changer d’écurie

Les consultants peuvent décider de changer de cabinet pour plusieurs raisons, professionnelles ou personnelles :

  • La rémunération : un changement de cabinet permet souvent de réaliser un saut de rémunération particulièrement intéressant. À conseiller surtout lorsqu’un employeur a une politique salariale en deçà du marché.
  • L’évolution personnelle : La trajectoire d’un consultant en interne dépend souvent de la pyramide hiérarchique de son équipe ou de ses affinités avec ses supérieurs. Lorsque les horizons sont bouchés, il est courant d’aller voir dans d’autres structures les perspectives offertes sur le moyen terme.
  • L’ouverture sur de nouveaux horizons : Certains consultants souhaitent élargir leurs champs d’intervention : un passage dans un autre cabinet offre souvent un renouveau en terme de mission.
  • La spécialisation : De nombreux consultants souhaitent développer, approfondir ou découvrir une spécialisation dans un cabinet leur offrant plus d’expertise sur le sujet de leur choix.
  • L’équilibre vie privée/vie professionnelle : les rythmes de travail ne sont pas les mêmes partout et certains cabinets proposent des aménagements intéressants (travail au 4/5ème par exemple).
  • L’adéquation à la culture d’entreprise : un consultant peut sentir qu’un cabinet ne lui permet pas de s’épanouir pleinement, et recherchera donc un cabinet en adéquation avec ses attentes.

Commencez vos recherches en amont

Trouver la bonne opportunité peut prendre du temps. Afin de ne pas manquer d’occasion et de commencer à se faire son idée sur le marché, vous pouvez vous mettre à l’écoute du marché un peu en amont de vos recherches.

En quoi cela consiste ? Tout simplement à répondre aux sollicitations des chasseurs de tête pour de brefs échanges téléphoniques et à s’intéresser à la situation professionnelle de vos amis consultants évoluant dans d’autres sphères. Parler avec des cabinets de recrutement est une méthode simple et efficace pour vous donner une vision de votre valeur sur le marché et des opportunités naturelles que vous pourriez avoir. Leur laisser votre CV vous permettra d’être contacté rapidement.

Passez en mode actif

Si vous rentrez dans une phase de recherche active, nous vous conseillons de maximiser votre visibilité. Il s’agit alors de :

  • Mettre à jour ses profils LinkedIn et Viadeo pour apparaître sur les recherches par mots-clés des cabinets
  • Déposer son CV dans des CVthèques où se rendent souvent les cabinets : Cadremploi, e Financial, APEC…
  • Contacter des cabinets de recrutement travaillant sur les métiers du conseil
  • Postuler en direct : on estime qu’uniquement 25% des postes vacants donnent lieu à l’émission d’une annonce.
  • Rencontrer un maximum d’acteurs : lorsque vous hésitez à avancer sur une opportunité, nous vous conseillons par défaut de vous rendre au moins à une première rencontre. Cet échange vous permettra de vous aiguiller dans votre recherche et les bonnes surprises sont monnaie courante puisque les préjugés sont importants dans les métiers du conseil.

Avant de signer

En cas d’offre, nous vous conseillons de vous poser les bonnes questions par rapport à ce futur employeur. Est-ce le bon cabinet de conseil pour moi ?

Si vous hésitez, une des bonnes façons d’alimenter votre réflexion consiste à parler avec des collaborateurs actuels ou anciens du cabinet en question. Aujourd’hui, il est facile de contacter des collaborateurs via une connaissance commune : ne vous en privez pas. Vous pouvez également contacter des chasseurs pour connaître leur opinion.

Si vous souhaitez changer de cabinet n’hésitez pas à postuler à l’une de nos offres !

Commentez cet article sur Linkedin !

A propos de l'auteur

Retour