Gérer au mieux la position de responsable RH en conseil

Le recrutement est un métier qui est en général sous-estimé et dont le grand public ne connait la réalité et la complexité.

Cette complexité est d’autant plus importante dans le conseil car l’unique « matière première » de ces structures sont leurs ressources humaines.
On gagne donc à expliquer aux associés que, lorsque le marché va bien, le plus difficile n’est pas de vendre des missions, mais de savoir recruter les bonnes personnes. Il y a une véritable pédagogie à avoir auprès des partners afin de les sensibiliser aux réalités du métier et également à celle du marché du conseil.

Les circuits de décision dans le conseil & les processus internes ne sont pas toujours très lisibles

Dans la plupart des cabinets, un associé est en charge du recrutement, mais cela reste une responsabilité annexe sur laquelle il peut parfois manquer de compétences et/ou de temps tout simplement. Par conséquent, il est difficile de voir qui sont les véritables décisionnaires dans ces moments, il convient donc d’être assez subtil pour faire avancer les dossiers en interne. Une véritable intelligence est requise dans ses relations avec les différents interlocuteurs.

Voici une liste des principaux sujets pris en main par les RH dans les cabinets, pour rendre les choses un peu plus lisibles : les recrutements, la gestion des carrières et  la formation.

L’importance des premiers pas

Les partners ont l’habitude de travailler avec des consultants corvéables à souhait et prenant grand soin de réaliser impeccablement les missions qu’ils leurs donnent, et dans les meilleurs délais.

Le conseil étant un environnement extrêmement exigeants et codés, les RH sont aussi tenues de s’adapter aux standards du métier. La qualité des services et des résultats de cette fonction support aura un impact direct sur sa crédibilté auprès des partners et des consultants plus globalement. Les premiers mois en tant que RH dans un cabinet sont primordiaux pour bâtir sa crédibilité et être perçu par les associés comme un véritable « business partner », au fait des problématiques du métier, du business et du niveau d’exigence.

De nombreux avantages

Malgré un positionnement au sein du cabinet qu’il faut affirmer ou consolider, cette fonction s’accompagne d’une multitude d’avantages : elle permet de se constituer un réseau professionnel très fourni, grâce au travail mené avec des profils de qualité avec d’excellents backgrounds académiques et professionnels. Cela forme également le responsable RH dans un environnement dans lequel il est attendu avec l’obligation d’avoir une grande rigueur et une orientation résultats évidente. Lorsqu’il a acquis la confiance de ses interlocuteurs, le responsable RH a également accès aux immenses ressources que les cabinets peuvent lui confier pour ses missions. Travailler dans un cabinet de conseil est donc certes difficile, mais c’est également un exercice extrêmement valorisant sur un CV.

Les qualités pour réussir dans les RH – Conseil

  • Persévérance,
  • Capacité à s’entendre avec les associés,
  • Curiosité intellectuelle,
  • Bonne gestion de l’information,
  • Capacité à coller à l’image de la marque,
  • Connaître le milieu du conseil,
  • Si possible, faire valider ses recrutements par les partners.

A propos de l'auteur

Retour