Comment réussir sa prise de poste?

Vous venez de décrocher un nouvel emploi, félicitations ! Pendant vos premiers mois d’intégration, vous allez vivre une période de découverte enthousiasmante et riche d’enseignements sur votre entreprise et sur vous-même.

Nos conseils pour réussir ses premiers pas dans un nouvel environnement :

Avoir quelques informations pour le premier jour

Veillez à vous renseigner en amont auprès de votre futur manager sur les codes de votre nouvelle structure : heure d’arrivée (soyez hyper ponctuel le premier jour), codes vestimentaires,  etc. En l’absence d’informations, privilégiez une tenue classique (costume-cravate ou tailleur), ce qui est généralement la norme dans les cabinets de conseil. Restez également disponible au moment du déjeuner ou en fin de journée au cas où un premier déjeuner/verre d’intégration serait organisé.

Connaitre rapidement ses collègues

Durant les premiers jours, essayez de faire quelques efforts pour bien mémoriser les fonctions et les noms de vos nouveaux collègues. Cela paraît trivial, mais vous vous sentirez plus à l’aise dans vos échanges personnels et professionnels si vous êtes rapidement opérationnel sur ce point. N’hésitez pas à vous (re)présenter à chaque prise de contact, cela poussera vos interlocuteurs à faire de même et à vous faire une petite piqûre de rappel sur leurs responsabilités. La curiosité envers vos interlocuteurs est un facteur qui vous aidera à mieux vous intégrer.

Ne pas négliger sa période de formation

A titre d’entrée en matière, une période de formation est souvent prévue pour les nouveaux arrivants. Elle présente en général deux objectifs : vous faire monter en compétences rapidement sur votre prochain poste, et vous faire découvrir l’entreprise et vos nouveaux collègues. Soignez ces deux points en posant un maximum de questions sur le contenu de la formation, et sur votre nouvel environnement. Cherchez à rapidement briser la glace, et à vous informer sur les spécificités de votre lieu de travail. N’oubliez pas une chose : vous devrez comprendre très rapidement le mode de fonctionnement opérationnel du cabinet, il faut donc assimiler au plus vite le contenu de cette formation et faire des efforts dans ce sens.

S’investir en gage de confiance

Comme dans toute phase de transition, il faudra s’évertuer à fournir un effort d’adaptation important lorsque vos premières tâches vous seront assignées. Vous ne serez pas à l’abri de commettre quelques erreurs qu’il conviendra de gommer rapidement en n’hésitant pas à assumer une charge de travail plus importante. Pour vous évaluer, votre manager se posera une unique question : Puis je lui faire confiance ? Témoigner un investissement sans faille le rassurera sur votre fiabilité quels que soient vos résultats au cours de vos premiers mois.

Maîtriser les signes informels d’engagement

Envoyez les bons signaux en interne : arriver plus tôt et partir plus tard que vos collègues est une bonne habitude à prendre pour montrer votre sérieux. De même, si vous avez peu de choses à faire d’un point de vue opérationnel, n’hésitez pas à demander quelques lectures pour vous familiariser avec votre nouvelle entreprise. Vous reviendrez sur ces lectures à l’occasion de questions ou de commentaires pour montrer votre engagement.

Travailler la relation avec son manager direct

Se connecter à son manager est une étape primordiale pour réussir sa prise de poste et sa carrière en entreprise. Prenez soin de bien comprendre ses exigences et son comportement, en demandant notamment conseil à vos nouveaux collègues. N’hésitez pas à lui demander de préciser ses attentes au moment où vos premières tâches vous seront confiées : il vaut mieux agacer légèrement votre manager par vos questions en amont plutôt que de le décevoir lors de vos premiers points.

Préparer ses premiers points et rendus

Veillez à toujours matérialiser votre travail avant vos premiers points avec votre manager. Faites un reporting précis de ce que vous avez réalisé à chaque fois, et préparez toutes les questions qui vous permettront d’avancer plus vite dans vos travaux. De la même façon, évitez-lui les mauvaises surprises : prévenez-le en amont si vous n’avez pas réussi ou si vous n’avez pas eu le temps de faire certaines tâches. Gérer vos points de blocage et vous aider à les surmonter sera beaucoup plus simple pour lui que de rattraper un éventuel retard. N’ayez pas peur de communiquer avec lui en amont et de lui demander comment il pense que vous pouvez améliorer votre travail.

Armés de tous nos conseils, nous sommes sûrs que votre période d’intégration se déroulera dans d’excellentes conditions et nous vous souhaitons le meilleur pour la suite de votre carrière ! En cas de difficultés, n’hésitez pas à nous contacter pour que nous puissions vous livrer quelques conseils supplémentaires.

A propos de l'auteur

Retour