Réussir son entretien

Afin d’optimiser vos chances d’être recruté il est primordial de bien se préparer.

La préparation

Renseignez-vous un maximum sur le poste auquel vous postulez et sur l’entreprise. Essayez si possible de contacter une personne en interne (par exemple via les anciens de votre école si vous n’en connaissez pas). Lisez attentivement le site internet de l’entreprise et les dernières actualités. De même gardez en mémoire le nom de la personne qui vous fera passer l’entretien et consultez son profil LinkedIn.

Cette préparation est d’autant plus importante qu’il est essentiel que vous fassiez régulièrement le lien entre votre parcours et les valeurs ou les projets de l’entreprise. Aussi, il vous sera probablement demandé si vous avez des questions sur le poste ou sur le cabinet. Veillez à préparer plusieurs questions pertinentes.

N’oubliez pas de vous préparer la veille : alarme à l’heure (les retards peuvent être éliminatoires), tenue sobre, plusieurs exemplaires de votre CV et de quoi écrire. De même payez une attention particulière aux accessoires, à utiliser avec modération, autant pour les bracelets que les parfums, ne prenez aucun risque.

Travaillez votre langage corporel. Les recruteurs seront attentifs à votre énergie et votre capacité à la diffuser, il est donc important de faire preuve de dynamisme pendant l’entretien afin de démontrer votre capacité à garder le rythme et à représenter l’entreprise. Veillez à regarder votre interlocuteur dans les yeux lorsque vous lui serrez la main, et souriez. De même montrez de l’enthousiasme dans votre voix et évitez un ton trop monotone. Pour finir travaillez votre posture afin de ne pas paraitre rigide ou trop décontracté, pour cela n’hésitez pas à faire des simulations en présence de personnes pouvant vous apporter un regard extérieur.

Savoir à quoi s’attendre. Il existe trois grandes formes d’entretiens qui varient selon les secteurs ou les entreprises : l’entretien de motivation, l’entretien de leadership et le business case.

Quel que soit le type d’entretien, il commencera par une première phase (entre 15 et 30 minutes) par un dialogue ayant pour but d’évaluer votre personnalité, votre parcours, vos motivations et votre adéquation avec l’entreprise. En somme comment vous intégrerez-vous dans l’équipe ?

  • S’il s’agit d’un entretien de motivation, votre interlocuteur rentrera plus dans les détails et attendra que vous fassiez des liens entre vos réalisations et les projets que vous mèneriez.
  • S’il s’agit d’un entretien de leadership (entreprises types Procter & Gamble ou Amazon) alors assez vite le recruteur vous posera des questions sur votre parcours pour illustrer votre capacité à travailler et diriger une équipe  (exemples : avez-vous déjà du annoncer une mauvaise nouvelle à un collaborateur ? comment avez-vous réagi lorsqu’un de vos projets a été annulé ? Nous vous conseillons de préparer plusieurs exemples au format suivant : Contexte Actions Résultats).
  • Pour la préparation du business case vous pouvez vous reporter à la fiche Business Case. Les types et format de business cases peuvent varier d’un cabinet à l’autre, n’hésitez pas à demander des précisions sur celui-ci avant l’entretien.

Le déroulement de l’entretien

Durant l’entretien veillez à être dans une écoute active et à regarder votre interlocuteur dans les yeux. Surtout ne coupez pas la parole de votre interlocuteur.

La première étape d’un entretien d’embauche consiste à se présenter. Nous vous recommandons de  décomposer votre présentation en plusieurs étapes :

  • Informations personnelles : mentionnez votre nom, prénom et les raisons qui vous poussent à être là avant de commencer à décliner votre parcours.
  • Story-telling: nous conseillons de relater votre parcours d’un point de vue chronologique. Il est important de consacrer du temps à votre poste et à votre situation actuelle mais commencer par la fin rend difficile le retour en arrière. Commencez donc par votre parcours académique.
  • Parcours académique: expliquez avec cohérence votre parcours académique et vos stages, ce que vous avez appris et en quoi cela a inspiré votre projet professionnel. En général, plus vous avancez dans votre carrière et moins il faut passer de temps sur cette partie.
  • Expériences professionnelles: développez vos expériences en mettant l’accent sur les enseignements que vous en avez tiré et sur les expériences qui vous ont le plus plu. Les recruteurs ont en général votre CV donc il ne sert à rien de le répéter. L’entretien est un moment opportun pour expliquer ses choix et mettre en lumière ses réalisations.
  • Projet: il est utile de montrer que l’on a une vision claire de son avenir à court terme. Cela témoigne d’une certaine stabilité dans ses choix et cela indique que vous n’êtes pas là pour rien.
  • Motivation: nous vous conseillons de toujours adopter une posture de séduction en entretien : même si vous n’êtes pas convaincu de l’intérêt d’une opportunité en début de process, vous pouvez avoir d’excellentes surprises in fine. Encore faut-il avoir passé les différentes étapes et donc avoir exagéré légèrement sa motivation.

Quelques erreurs à éviter

  • Mentir
  • Ne pas avoir préparé la question : « pourquoi souhaitez-vous nous rejoindre ? »
  • Ne pas connaitre l’entreprise
  • Arriver en retard
  • Ne pas reconfirmer son entretien
  • Se plaindre (une critique construite peut être appréciée mais veillez à ne pas être trop négatif)
  • Dénigrer les entreprises où on a évolué ou ses managers précédents
  • Se montrer arrogant
  • Aborder la question de la rémunération trop tôt
  • Paraitre désintéressé
  • Rester flou dans ses réponses
  • Ne pas être réactif dans ses process
  • S’étayer trop longuement sur son parcours
  • Ne pas poser de questions à la fin de l’entretien ou poser des questions hors sujets
  • Ne pas avoir obtenu les informations sur la suite des process à la fin de l’entretien
  • Ne pas avoir prévu suffisamment de temps
  • Ne pas connaitre les éléments de son CV et de sa lettre de motivation
  • Répondre trop souvent par « oui » ou « non »; préférez une phrase courte

A propos de l'auteur

Jean-François FRUCHTMAN

Voir ses autres conseils

Retour