Revenir dans les métiers du conseil

De nombreux consultants décident après quelques années de quitter le conseil pour des postes plus opérationnels, des projets personnels ou des aventures entrepreneuriales.

Souvent il est trop tard lorsque l’on se rend compte que l’herbe n’est pas toujours plus verte ailleurs. Heureusement pour eux, un passage dans le conseil permet de s’y réinsérer correctement.

Les cabinets sont réceptifs aux anciens consultants

D’une manière générale on retrouve des trous dans les pyramides des cabinets de conseil sur certains postes au dessus de 4-5 ans d’expérience. Ces postes sont très sélectifs et de ce fait les cabinets de conseil ont de forts besoins en profils expérimentés et sont friands d’anciens consultants souhaitant revenir dans les métiers du conseil.

L’exemple McKinsey aux États-Unis

Ainsi McKinsey a lancé une campagne afin de réintégrer les consultantes ayant quitté le cabinet suite à une grossesse ou une volonté de se rapprocher de leur famille. Ceci prouve qu’un retour dans les métiers du conseil est envisageable que ce soit chez son ancien employeur ou au sein d’un nouveau cabinet.

Vous faire accompagner dans le process

Une remarque cependant : ces profils sont difficiles à analyser car ils peuvent nécessiter des ajustements hiérarchiques par rapport à la structure assez rigide des cabinets. Nous vous conseillons de contacter vos anciens collègues toujours dans le conseil pour obtenir une recommandation et/ou de passer par des cabinets de recrutement afin que votre candidature soit étudiée avec soin.

Pour vous faire recruter

Afin de maximiser les chances de se faire recruter, nous vous recommandons de travailler les points suivants :

  • Savoir expliquer sa transition et les raisons de son retour
  • Savoir démontrer que ce retour est durable
  • Mettre en avant les qualités transférables acquises hors du conseil
  • Travailler son sens commercial : c’est le critère que les associés d’un cabinet étudieront en priorité

A propos de l'auteur

Retour