Travailler dans le conseil

Le conseil est un métier qui attire de nombreux jeunes diplômés ainsi que des professionnels plus expérimentés.

Les raisons qui sous-tendent ce choix peuvent être nombreuses. Voici les plus fréquentes pour envisager une carrière dans les métiers du conseil.

Toujours de nouvelles missions

L’échelle de temps d’un cabinet de conseil est beaucoup plus réduite que celle des grandes entreprises. Dans un cabinet, on change régulièrement de client et de mission. Ainsi, on se confronte à des environnements de travail et à des sujets d’étude très divers. Ce périmètre d’intervention élargi satisfait la curiosité intellectuelle des consultants et permet d’avoir toujours un nouveau challenge à relever.

Une courbe d’apprentissage et des opportunités de développement non négligeables

Travailler dans les métiers du conseil, c’est l’opportunité d’accumuler beaucoup d’expérience en peu de temps. La multiplicité des rôles exercés au cours des missions et dans le cadre de son évolution au sein d’un cabinet (exécution, encadrement, gestion de relation commerciale, développement commercial…) permet aux consultants de connaître plusieurs vies professionnelles en quelques années. C’est aussi la possibilité de grandir aux côtés de collaborateurs et clients de grande qualité : l’exposition auprès de directions générales ou le travail en équipe avec des associés expérimentés obligent à un niveau de performance et de résultat exceptionnel.

Les cabinets de conseil offrent des environnements de travail propices à des évolutions rapides : c’est un cadre de travail très méritocratique où les bonnes performances sont récompensées. De plus, les cabinets de conseil doivent constamment se réinventer pour épouser les besoins de leurs clients. De ce fait, les cabinets confient régulièrement des projets entrepreneuriaux à leurs consultants.

Des fins de mois satisfaisantes

Le monde du conseil se doit d’attirer les meilleurs talents du marché. Les rémunérations sont en conséquence très élevées comparativement aux postes de même niveau en entreprise : les meilleurs Partners de Paris perçoivent des rémunérations qui dépassent le million d’euros. Bien sûr, il existe d’autres raisons pour envisager ce type de carrière : l’envie de voyager, l’effet coup de boost sur une carrière, la possibilité de voir le monde de l’entreprise de façon transverse, le réseau de qualité que l’on construit, la culture d’entreprise jeune et ouverte…

Comme tremplin ou pour toute une vie

De nombreux candidats envisagent le conseil comme un tremplin, une formation supplémentaire ; le conseil est aussi un secteur dynamique, qui propose des opportunités de mobilité interne pour ceux qui souhaitent y poursuivre leur carrière.

Dans les cabinets, on croise souvent 2 types de profil :

  • Le fast tracker : Il s’agit de consultants ayant rapidement gravi les différents échelons d’un même cabinet de conseil. Peu de consultants réalisent l’intégralité de leur carrière dans un cabinet mais ceux qui y parviennent possèdent un avantage concurrentiel certain pour l’accession aux plus hauts postes.
  • L’opportuniste : La majorité des consultants se retrouve dans ce groupe-ci, il s’agit des consultants ayant changé de cabinet, ou ayant fait des allers-retours entre le monde de l’entreprise et le conseil. Ces profils ont su déceler les opportunités d’avancement lorsque leur hiérarchie ne leur offrait pas le cadre d’évolution souhaité (trop lent, spécialisation, etc…). Ainsi, cumulant les expériences et les expertises, ces profils ont su jouer du marché pour se hisser au sommet.

Consulting or not Consulting ?

Si vous avez encore des questions sur l’opportunité de faire carrière dans les métiers du conseil, regardez les autres articles de ce site et surtout : contactez-nous !

Les métiers du conseil vous intéressent, vous souhaitez donner un nouvel élan à votre carrière ? N’hésitez pas à postuler à nos offres d’emploi !

A propos de l'auteur

Retour