François DE LEO

Case Team Leader - Emerton

Son parcours

  • Diplômé de l’ESSEC et de l’Ecole Centrale
  • A commencé sa carrière en tant que consultant interne
  • Attiré par la stratégie et la technologie

Quel est votre rôle aujourd’hui chez Emerton ?  

Je suis Case Team Leader, ce qui implique de piloter des équipes sur plusieurs missions en parallèle, avec un positionnement plutôt généraliste qui est un choix de ma part. Depuis mon arrivée chez Emerton, j’ai pu travailler sur une trentaine de projets, pour des clients divers (grands groupes, champions nationaux, fonds…), dans des secteurs variés.

Je participe également au développement du cabinet : déploiement de practices, ouverture de nouveaux bureaux, recherche de leads commerciaux…

 

Pouvez-vous nous présenter votre parcours en quelques mots ?

Je suis diplômé de l’ESSEC et de l’Ecole Centrale. Avant d’intégrer Emerton, j’ai travaillé en conseil interne au sein d’un grand groupe technologique. J’ai entendu parler d’Emerton par mon réseau et ai été séduit par la proposition de valeur du cabinet.

 

Pourquoi avez-vous choisi Emerton ?

Deux éléments m’ont fortement attiré : le positionnement à la fois stratégique et technologique, et la culture d’excellence. J’apprécie également le fait que chez Emerton, le choix soit laissé aux consultants de rester généraliste ou, à l’inverse, de se spécialiser sur un secteur pour lequel on ressent une appétence forte.

L’ADN entrepreneurial est aussi une composante importante : rejoindre un jeune cabinet, c’est rejoindre une aventure ! Le cadre est très responsabilisant, l’apprentissage est accéléré. Les Partners sont très présents sur les projets. Nous avons la possibilité de participer au développement du cabinet : j’ai par exemple travaillé à l’élaboration des premiers pitchs pour le lancement d’Emerton Data [entité digitale du cabinet].

Enfin, je m’épanouis sur la dimension internationale : nous réalisons beaucoup de missions à l’étranger ou pour le compte de clients étrangers, et le cabinet dispose d’une antenne à Dubaï et une à New York, où des transferts plus ou moins longs sont possibles. Je suis moi-même parti un mois et demi sur le bureau de New York.

 

Qu’appréciez-vous aujourd’hui chez Emerton ?

J’aime le métier de consultant, car la courbe d’apprentissage est très forte et c’est un véritable tremplin de carrière. La profession permet d’évoluer beaucoup, notamment sur les dimensions managériales et commerciales.

Chez Emerton, la proximité entre les consultants est forte car outre un système de mentoring, nous travaillons en petites équipes menées par des Partners. C’est un excellent cabinet pour se développer en raison de l’intérêt et de la diversité des sujets : chaque contexte est différent !

Dans un registre plus informel, l’environnement de travail est très agréable : nous bénéficions de superbes locaux situés en plein centre de Paris, et de nombreux événements off-site (afterworks, week-end ski, char à voile, etc.) sont organisés afin de rapprocher les équipes.

 

Sur quels types de missions travaillez-vous ?  Pouvez-vous donner des exemples ?

Nous intervenons principalement sur des missions de stratégie « pure » : due diligences stratégiques, stratégies de croissance, ouverture de nouveaux marchés (notamment dans les pays émergents)… Dernièrement, j’ai accompagné un opérateur de télécommunications dans l’élaboration de sa stratégie d’entrée sur le marché de l’IoT. Les consultants deviennent experts de marchés de niche, développent des études sur des marchés complexes et peu documentés et élaborent des recommandations. Notre rôle est d’apporter de la clarté aux clients.

Nous proposons également un accompagnement plus opérationnel, très tourné vers la data et le digital : nous éclairons les Comex sur la meilleure façon de développer leurs offres digitales. Les sujets d’industrie 4.0 et d’excellence opérationnelle mobilisent des compétences data très pointues.

 

Quelle exposition internationale sur les missions ?  Pouvez-vous donner des exemples de missions que vous avez réalisées à l’international ? 

L’international est une dimension importante chez Emerton. Beaucoup de consultants ont des profils internationaux et l’exposition globale est forte, avec de nombreux clients étrangers ou français souhaitant s’implanter à l’étranger. Certains projets sont réalisés en partie à l’étranger avec des déplacements ponctuels, d’autres missions nécessitent de s’imprégner de la culture locale plusieurs jours – en particulier dans les pays émergents (Afrique, Moyen-Orient). Récemment, j’ai voyagé au Kenya ou encore en Tanzanie.

 

Quel(s) conseil(s) pour les candidats ?

Bien sûr, validez d’abord votre appétence pour le métier de consultant en tant que tel, et déterminez quel type de conseil est fait pour vous. Il faut comprendre ce que l’on recherche dans le conseil. Demandez-vous quel est votre moteur !

En amont des entretiens de recrutement, faites l’effort de vous renseigner sur les différents cabinets, de comprendre leurs spécialités (type de projets, secteurs et clients adressés) et leur ADN – et de déterminer lesquels vous correspondent.

Les qualités recherchées chez un bon consultant sont la curiosité naturelle et l’envie de sortir de sa zone de confort. La rigueur et les compétences analytiques sont des indispensables. Enfin, il est nécessaire d’avoir une approche « problem solving » et un bon « business sense ».

Un conseil pour bien réussir vos entretiens : posez des questions, montrez que vous vous projetez au sein de la structure !

Retour aux témoignages