Guillaume HERBIN

Directeur Associé - Lynx
guillaume herbin

Son parcours

  • Diplômé de l’EDHEC Business School en 2009
  • Intègre Lynx conseil à sa sortie d’école
  • Est promu Chef de projet après 2 ans et demi au sein du cabinet
  • Est promu Directeur après 4 ans et demi au sein du cabinet

Interview réalisée en 2014

Pourquoi avoir choisi les métiers du conseil et plus particulièrement le cabinet Lynx ?

Le conseil est un secteur généraliste qui ouvre beaucoup de portes et qui permet de voir des sujets différents en un temps réduit. C’est pourquoi j’ai choisi de me diriger vers ces métiers à ma sortie d’école. J’ai passé 5 entretiens dans différents cabinets de conseil, et j’ai beaucoup aimé l’énergie positive qui se dégageait de LynxConseil. J’avais découvert une équipe jeune, dynamique qui se démarquait par un fort esprit entrepreneurial. Mes interlocuteurs avaient l’air tout simplement épanouis et me vantaient un cadre de travail exigeant et stimulant.

Je ne me suis pas trompé en acceptant leur proposition.

Lynx propose le confort d’un gros cabinet grâce à une méthodologie claire et bien définie et le degré de liberté et de responsabilisation propres aux structures à taille humaine.

Je suis très satisfait de ce choix d’autant plus que le cabinet fonctionne avec un véritable esprit de corps : il n’y a pas de barrière dans la hiérarchie et nous côtoyons les associés tous les jours.

Qu’apprend-on en tant que consultant chez Lynx ?

On apprend à monter en puissance rapidement sur de nouveaux projets et à être très vite opérationnel. En effet, nous sommes constamment confrontés à de nouvelles problématiques et, de fait, il s’agit de travailler vite, efficacement, de faire preuve de rigueur et de savoir s’adapter aux changements.

En tant que consultants en amélioration de la performance, nous nous plongeons au cœur de l’activité de nos clients et nous rentrons dans le détail de tous leurs process et de leurs coûts afin d’identifier des sources d’économies potentielles ainsi que des optimisations des process de travail. Nous mettons ensuite en œuvre de manière opérationnelle nos recommandations avec les équipes du client. Ce côté très pragmatique nous oblige à rentrer dans les détails et à avoir une vision très précise des activités de nos clients.

Quel est le parcours de carrière type chez Lynx ?

Par rapport à d’autres cabinets, j’ai le sentiment que nous offrons aux consultants la possibilité de prendre leur envol plus rapidement. Au bout d’un an, les consultants peuvent être projetés en position d’interlocuteur face aux clients et en position de manager des consultants juniors.

Par la suite, les parcours sont très variables dans la mesure où Lynx est un cabinet méritocratique : les grades sont réévalués tous les 6 mois et les consultants performants sont rapidement promus.

Chez Lynx le mode de facturation est particulier, pouvez-vous nous dire quelques mots à ce sujet ?

En effet, nous facturons principalement nos clients aux success fees. Nous sommes payés au résultat, ce qui nous oblige à un niveau de qualité plus élevé sur nos missions. C’est un modèle assez risqué dans la mesure où nos honoraires sont variables et dépendent également de nos interlocuteurs, mais  stimulant car nous avons un vrai impact sur le résultat de la mission. Ce mode de facturation original nous permet d’être plus libres dans la gestion de nos missions puisque notre seul engagement envers le client est la qualité du résultat final.

Qu’attendez-vous des candidats chez Lynx ?

Nous attendons d’eux qu’ils soient bien préparés et renseignés sur l’entreprise. Outre le fait qu’ils doivent disposer de compétences analytiques et être rigoureux, nous cherchons des gens débrouillards, motivés, entrepreneurs.

Les candidats doivent être capables de s’adapter vite à notre culture d’entreprise exigeante et entrepreneuriale.

Le rôle d’un manager  au quotidien dans les métiers du conseil d’après Guillaume Herbin :

  • Organiser le bon déroulé de son projet et en assurer le suivi
  • Gérer l’interface clients et les négociations avec des interlocuteurs de haut rang
  • Encadrer les consultants juniors et les former

Retour aux témoignages