Samuel FRIEND

Chargé de mission - dans la grande distribution
C4

Son parcours

  • Chargé de mission à la Direction de la Stratégie dans la grande distribution
  • Diplôme d’Ingénieur – 5 ans d’expérience dans un MBB

Interview réalisée en mars 2017

Peux-tu nous présenter ton parcours ?

Ingénieur de formation, j’ai débuté ma carrière dans le conseil en stratégie, dans un grand cabinet international, en stage de fin d’études, puis en CDI. Durant plusieurs années, d’analyste jusqu’à consultant senior, j’ai travaillé pour de grandes entreprises, notamment dans les secteurs de l’énergie et des télécom, sur des sujets stratégiques et opérationnels très variés : Gros projets de transformation ou de réorganisation, Optimisation de la performance, Pricing, Plan stratégique… J’ai eu un parcours assez complet me permettant de découvrir plusieurs secteurs et d’aborder de nombreuses problématiques.

 Quel sont tes fonctions aujourd’hui ?

Après 5 ans dans le conseil, j’ai rejoint la Direction de la stratégie d’un groupe de Grande distribution. J’ai tout d’abord été impliqué sur des projets de Business development.

J’ai par exemple structuré et lancé un nouveau service B2C pour compléter notre offre produits sur un des principaux univers de l’entreprise.

Petit à petit, j’ai également pris un rôle de bras droit auprès d’un membre du COMEX, ce qui m’a permis de me rapprocher des problématiques stratégiques et de collaborer avec l’ensemble des métiers du groupe. Puis, après un an sur des fonctions transverses, j’ai récemment eu l’opportunité de prendre un poste plus opérationnel avec des responsabilités managériales, que j’occupe aujourd’hui.

Quelles différences as-tu constaté entre les environnements conseil & corporate ?

La principale différence pour moi réside dans la structuration du travail et des projets. Dans un cabinet de conseil, les process sont très structurés, la prise de décision est fluide, il y a peu de place pour l’improvisation. Dans un environnement corporate, c’est  plus mouvant, avec des imprévus en fonction des contextes et des évolutions internes.

Les processus ne sont pas aussi millimétrés et d’avantage sujets à l’appréciation de chacun.

La dimension opérationnelle est également beaucoup plus forte en corporate qu’en conseil, avec souvent l’enjeu de rentrer très en détail dans certains sujets pour pourvoir avancer, et ce quel que soit son niveau de responsabilité.

Quelles compétences acquises dans le conseil sont aujourd’hui tes atouts en corporate ?

Mon expérience dans le conseil m’a donné des réflexes et un toolkit qui me permettent, quel que soit le projet, d’être capable d’évaluer la situation, de structurer une approche pour avancer, et d’acquérir rapidement la légitimité nécessaire vis-à-vis de mes différents interlocuteurs pour travailler dans les meilleures conditions.

Cette faculté d’adaptation est essentielle sur des postes de type direction stratégique ou conseil interne, où il faut être capable de piloter des projets transverses à l’entreprise impliquant l’ensemble des métiers.

A quels challenges as-tu fait face lors de ta transition du conseil au corporate ?

Le 1er challenge en arrivant côté corporate est de réussir à s’intégrer de façon pérenne au sein de l’organisation. Il faut aller au-delà de la relation consultant-client que l’on connaît, souvent transactionnelle et orientée sur le court-terme. Se constituer un réseau interne est essentiel en entreprise, surtout sur des postes transverses, car cela permet d’interagir beaucoup plus rapidement et efficacement avec l’ensemble de l’organisation. Pour cela, il est important de rapidement se rendre utile aux autres par son travail, mais il faut également faire preuve d’intelligence relationnelle dans ses interactions et savoir s’affirmer.

Note : Nom et prénom ont été modifiés à la demande de la personne interviewée.

Retour aux témoignages