fr / en
Quelles thématiques adresser en 2023 ? Quel impact sur les recrutements ?

Cabinets de conseil : Tendances 2023 - 1/3

L’année 2022 touche déjà à sa fin et le marché de l’emploi fut à l’image de ces derniers mois : rocambolesque, imprévisible et en constante mutation. Après une année 2021 caractérisée par la reprise des recrutements et une forte croissance des cabinets de conseil en France et à l’international, leurs activités ainsi que leurs recrutements ces derniers mois ont été intenses et ponctués de nombreux questionnements dans un contexte de guerre des talents.

 

A quoi s’attendre en 2023 ? De quelle manière se présentent les politiques de recrutement à venir et comment les cabinets de conseil adresseront les enjeux de fidélisation et d’expertise des consultants ? 

 

Fort de dizaines de missions de recrutement pour des cabinets de conseil de toutes tailles, sectorisés ou généralistes, Upward Consulting vous propose une trilogie d’articles publiés tout au long du mois de décembre pour vous aider à y voir plus clair sur les problématiques suivantes :

  • Quelles seront les nouvelles thématiques adressées par les cabinets de conseil en 2023 et comment cela se traduira-t-il dans les recrutements ?
  • De quelle manière les processus de recrutement en conseil évolueront-ils ? Pourquoi faire appel à un cabinet de chasse de tête est un atout de taille, tant pour les candidats que pour les cabinets de conseil ?
  • Quelles pistes les cabinets de conseil exploreront-ils pour fidéliser leurs consultants et rester compétitifs face aux enjeux du marché du travail en 2023 ?

Dans ce premier article, nous vous proposons un tour d’horizon des thématiques émergentes en conseil, issues des grands projets qu’auront à adresser les entreprises en 2023, du point de vue du recrutement.

Quelles seront les nouvelles thématiques adressées par les cabinets de conseil en 2023 et comment cela se traduira-t-il dans les recrutements ?

L’essor des nouvelles technologies dès la fin du 20e siècle, les effets de la mondialisation sur la production et l’acheminement de biens de grande consommation des années 2000 ou encore la prise de conscience généralisée des enjeux environnementaux de la dernière décennie : une grande majorité des cabinets de conseil interviennent – ou sont intervenus – sur ces problématiques.

 

En anticipation des besoins de leurs clients, les cabinets de conseil ont constamment adapté leurs offres et proposé l’intervention de consultants experts sur une variété de secteurs et d’outils. Pourtant, au-delà de simples adaptations ponctuelles, nous observons depuis des années un mouvement généralisé de spécialisation qui prend des formes variées. Les cabinets généralistes spécialisent leurs consultants de plus en plus tôt et nombreuses sont les structures de conseil à avoir choisi, pour se différencier, de n’intervenir que sur un secteur en particulier.

 

Ainsi, avoir une longueur d’avance sur les sujets clés dont découleront les demandes de clients est un enjeu business majeur pour les cabinets qui doivent assurer la bonne adéquation des recrutements avec leur proposition d’offres à l’ère du temps.

Les thématiques phares de 2023...

2023 ne sera pas une exception, et plusieurs thématiques phares de l’année à venir sont d’ores et déjà clairement identifiées :

 

  • L’engagement des acteurs français et internationaux sur les enjeux « RSE » ces dernières années fut massif et tendra à se renforcer en 2023. Climat, biodiversité, éthique, environnement : rares sont les entreprises à ne pas s’être penchées sur l’adaptation de leur raison d’être ou de leurs offres et cela n’a pas échappé aux cabinets de conseil. Si les problématiques climatiques et environnementales représenteront un axe majeur pour les cabinets, à l’image de l’acquisition de Quantis par le BCG, une thématique en particulier se démarquera en 2023. A mi-chemin entre les grands questionnements économiques de ces dernières années et l’urgence climatique, la finance durable sera un sujet incontournable pour tous les acteurs en 2023. Nourrie par de récentes règlementations dont le Pacte Vert de 2019 mais aussi par une prise de conscience généralisée de l’importance des sujets ESG par les institutions financières françaises et internationales, l’émergence de la finance durable dans la feuille de route des entreprises n’est plus à prouver, tant sur le plan juridique qu’économique ou éthique. L’intervention de consultants sera d’autant plus cruciale pour les entreprises qu’elles auront des besoins d’experts sur ces sujets de pointe qui sont majoritairement très récents ou techniques.

 

  • Nombreux sont les cabinets à s’être déjà positionnés sur le segment du conseil en technologie et en implémentation d’outils. En 2023, les entreprises faisant appel à des consultants sur ces sujets resteront nombreuses, d’autant plus que les technologies nécessaires à la digitalisation des activités ne cessent d’évoluer. Le Web3, le métaverse ou l’intelligence artificielle appliquée au monde du travail : ces innovations auront un impact considérable sur l’activité des entreprises en 2023. Ainsi, les demandes d’intervention de consultants maitrisant ces sujets ou experts en plateformes, outils et logiciels seront nombreuses, tant sur l’aspect de la stratégie IT – mêlant à la fois une intervention en amont et une connaissance précise d’outils – que sur un volet plus opérationnel d’aide à la mise en place de solutions. Par ailleurs, et en prenant en compte leur impact considérable dans toutes les directions d’une entreprise, l’accompagnement à l’implémentation d’outils (SAP, Oracle, Anaplan …) par des consultants ayant une expertise sur une partie ou toute la chaîne de valeur de ces projets semble paraître incontournable en 2023.

 

  • Grand sujet de réflexion post-crise COVID, l’organisation du travail et les sujets « workplace » gagnent aujourd’hui une part importante dans les missions de cabinets spécialisés en sujets RH ou de practices centrées sur la gestion des ressources humaines. Mise en place du télétravail, fidélisation des collaborateurs, actualisation des sujets GPEC ou enjeux de diversité et d’inclusion, rares sont les entreprises à ne pas se pencher sur ces questions. Nombre d’entre elles se sont tournées et continueront de se tourner vers des cabinets pour auditer les pratiques, proposer des plans d’actions et accompagner les transformations tant d’un point de vue organisationnel que digital.

 

En considérant que la mission des consultants est « d’apporter des réponses structurées à des questions complexes dans un monde qui se transforme à vitesse grand V au gré des crises et des révolutions technologiques » (Marriault et al., Les Echos Start, 28/11/22), comment les cabinets généralistes ou spécialisés adapteront leurs offres à ces thématiques ?

 

Si les formations en interne permettront d’accroître les compétences des consultants déjà en poste sur de nouvelles problématiques, comme le propose Bain&Company avec sa formation « Certificat ESG : énergie et climat » en collaboration avec HEC, le recrutement restera en 2023 le levier principal pour répondre aux enjeux évoqués précédemment.

... et l'impact sur les recrutements.

Pourtant, recruter en 2023 se fera toujours dans un contexte de guerre des talents démultipliée à de nombreux égards dans le secteur du conseil. Les cabinets disposeront de quelques leviers pour leur permettre d’aborder plus sereinement ces recrutements cruciaux pour leur compétitivité et leur bonne santé financière.

 

La prise en main en amont de la formation des nouveaux talents par les écoles aux outils toujours plus pointus ou aux enjeux climatiques permettra aux cabinets d’avoir, à moyen terme, des profils entièrement compétents pour leurs besoins. Néanmoins, faire appel à un acteur externe qui connait les mutations du marché du conseil et en maitrise les subtilités restera en 2023 une solution adéquate pour répondre aux enjeux de recrutement de ces profils encore très souvent pénuriques, du fait de la rareté de leur expertise.

 

D’ici là, une remise en question du profil « type » recherché sera nécessaire pour que les cabinets puissent fournir un travail de pointe sur ces nouvelles thématiques. Un profil jugé autrefois moins pertinent pour les cabinets car trop expérimenté, trop spécialisé ou avec une carrière déjà bien entamée hors conseil sera très certainement convoité pour peu qu’il soit un expert de la finance durable ou des rouages du métaverse. Au-delà même d’une notion d’expertise, une mission, une intervention ou une formation aux sujets évoqués précédemment pourra constituer un atout pour les candidats et un élément de différenciation aux yeux des recruteurs en conseil.

 

Ainsi, il apparait évident que les sujets de RSE, les dernières innovations technologiques ou la transformation du travail seront des thématiques incontournables pour les cabinets de conseil en 2023, tant au niveau du business que des recrutements.

 

Pour autant, cette dynamique cumulée avec le contexte actuel du marché vient soulever un enjeu grandissant dans le secteur du conseil : la norme qui régissait depuis des décennies les politiques de recrutement ne serait-elle pas sur le point de connaitre un réel bouleversement ?

EN BREF

Upward Consulting c'est :

Accompagnement de cabinets de premier plan et de groupes internationaux sur ces thématiques de pointe, notamment :

    • Recrutement d’une Manager experte en finance durable pour un leader international du conseil
    • Recrutement d’une Directrice ESG Regulatory pour une grande banque d’investissement
    • Partenariat avec 5 cabinets de conseil en stratégie/organisation, référents sur leurs segments, pour rejoindre leurs practices de Stratégie IT
    • Collaboration avec un jeune cabinet spécialiste des problématiques « workplace »

Mais c'est aussi :

11
+130
10
consultant.e.s spécialisé.e.s recrutements effectués en 2022 années d'existence

Discutons ensemble de votre projet recrutement

Merci de redimensionner votre écran pour accéder au site